Skip to content

5 plantes faciles à bouturer

Avez-vous déjà multiplié vos plantes vertes ?

Ce qui est formidable avec les plantes (toutes ou presque) c’est qu’on peut les multiplier et les reproduire très facilement pour soi ou pour les partager avec tous ses potes.

Chez Yanomami on aime tellement les boutures, qu’on leur a consacré tout un mur à l’atelier. Un espace où rassembler toutes vos boutures et toute la tribu pour venir les observer grandir. Vous l’aurez compris la multiplication à quelque chose de fascinant !

Si vous souhaitez vous lancer dans cette chouette activité végétale, voici 5 essences de plantes faciles à multiplier 👇

1. Le pothos ou Scindapsus aureus, peut-être la plante la plus facile à bouturer, mais aussi à entretenir. Robuste, elle est facile à multiplier.

Effectuez une bouture de tige : coupez environ 1 cm sous un nœud, retirez les feuilles à proximité de ce dernier puis placez la bouture dans l’eau, le nœud immergé et laissez la prendre racines, ces dernières se développeront très vite.

2. Le Monstera Deliciosa ou Philodendron Pertusem, l’incontournable, la plante « effet jungle » de tous les intérieurs, la grande favorite !

Elle se multiplie très facilement par une bouture de tige. Coupez une branche sous un nœud à l’aide d’un grand sécateur, les nœuds sont identifiables facilement, c’est de là que partent les racines aériennes du Monstera, ces lianes marrons qui se développent hors de la terre. Placez la branche dans un fond d’eau qui recouvre le nœud, puis patientez jusqu’à ce que de belles racines apparaissentL

 

YANOMAMI-bouture-tige-details-pothos-

3. Le Ceropegia woodii ou chaîne de cœurs, est une plante facile d’entretien, dont les tiges retombantes forment un écheveau fin portant des feuilles en forme de cœur marbrées qui lui valent son nom commun. Bouture de tige : sectionnez l’extrémité d’une tige de 5 à 7 cm, au-dessous d’un nœud. Attention, les tiges poussant vers le bas, veillez à retourner la tige pour la mettre à raciner dans l’eau. Supprimez les feuilles au niveau du premier nœud et placez ce dernier dans un petit fond d’eau. L’enracinement peut être un peu long, jusqu’à 8 semaines.

Votre Ceropegia peut aussi former de petits tubercules aériens sur ses tiges qui sont des réserves d’énergie. Prélevez-les avec un bout de tige et planter directement en terre.

4. Le Tradescantia ou misère, compte plus de 70 espèces au port retombant, formant de longues tiges recouvertes de feuilles alternes. Elles se multiplient très facilement par bouture de tige. Muni d’une paire de ciseaux ou d’un sécateur propre, coupez environ 1 cm en dessous d’un nœud, retirez les feuilles à proximité de ce nœud, elles ne doivent pas être au contact de l’eau. Placez la bouture dans un contenant en verre pas trop large, et remplissez d’eau jusqu’à recouvrir le nœud. Placez l’ensemble dans un endroit lumineux, puis laissez prendre racines. Observez, contemplez puis quand les racines ont atteint 4 à 5 cm, plantez ! 

5. L’Hoya Carnosa, robuste plante d’intérieur, séduit par ses feuilles souples et charnues et ses fleurs cireuses aux couleurs et formes extraordinaires, ou fleurs de porcelaine. L’hoya se multiplie par bouturage de tige. Coupez un morceau de tige sous un nœud, comportant au moins deux feuilles, placez l’extrémité de cette tige dans un fond d’eau, de façon à ce que la base de la tige et le nœud soient toujours immergés. Après quelques semaines, vous pourrez constater l’apparition des premières racines.

Alors à vos boutures !

 

P.S : parmi les ateliers compris dans notre offre d’entretien participatif en entreprise, la Tribu Verte, il y a celui autour du prélèvement de boutures, sont inclus aussi, des portes-boutures à suspendre au mur pour contenir toutes vos nouvelles pousses. L’atelier existe aussi indépendamment et peut être réservé pour toute votre team 👉 yanomami.fr/ateliers  

Vous avez un projet ?

Donnez-nous quelques informations et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

Merci !

On vous contacte dès que possible

🙌