Chabanne, une conception biophilique

Pignon sur rue, l'agence lyonnaise Chabanne ne passe pas inaperçue parmi les façades du quai Pierre Scize. Son entrée complètement vitrée est une invitation à entrer.

Bois et végétal, un mariage durable !

Cet espace aux volumes incroyables réunit les éléments fondamentaux d’une conception biophile : la nature dans l’espace avec cette verrière en son centre et ses puits qui font entrer la lumière, les matériaux naturels qui dominent, le bois au sol, sur les murs et les cloisons. La présence des claustras qui jouent avec la lumière et dessinent les espaces.

Il ne manquait que le végétal pour compléter l’équation !
Notre parti pris, celui de créer une enveloppe végétale à cet espace : que les claustras qui entourent les bureaux soient végétalisés.
La team Yanomami a conçu des blocs recouverts de mousse puis piqué de diverses essences de végétaux stabilisés pour un résultat durable et sans entretien ! Cette haie verte foisonne de chaque côté des claustras, les visiteurs en profitent depuis l’accueil et les collaborateurs depuis leurs bureaux.

Le petit plus, le végétal stabilisé possède des qualités acoustiques indéniables. Les collaborateurs sont désormais à l’abri des regards et du bruit !

Un poumon vert

Au cœur de l’open-space, sous un des puits de lumière, nous avons installé un îlot de trois grandes plantes naturelles autour desquelles les collaborateurs pourront venir s’asseoir, se reposer et échanger au contact de la nature. Ces plantes majestueuses hautes de plus de deux mètres semblent petite face à l’immense hauteur sous plafond.

On plante le décor !

On ne sait pas ce que nous réserve 2021, mais si on est bien certain d’une  chose chez Yanomami, c’est que planter, entretenir et introduire du végétal  dans vos intérieurs nous procure à la fois une immense joie, apporte du  sens à notre quotidien et nous semble indispensable au bien-être ! Et c’est  tout ce que nous vous souhaitons pour cette nouvelle année, de la joie, du  sens et du bien-être !

Faire le bilan

Si 2020 aura été difficile à bien des égards, chez Yanomami on aura continué à rire, à grandir et  à être acteur de nombreux changements :

Modul est devenu Yanomami

L’équipe a travaillé pendant près d’un an au nouveau nom puis à son identité visuelle pour vous les partager en 2020. On aura tâtonné (beaucoup) pour le nom comme pour l’identité, mais nous sommes aujourd’hui fiers d’avoir mené cette réflexion ! Un nom emprunté à une tribu amazonienne dont la connaissance botanique et son respect pour la nature nous inspire. Une identité dont le symbole évoque la croissance, la vitalité et l’ouverture sur le monde.

Un nouveau site web

Nous avons travaillé à la refonte de notre site web avec une nouvelle version tout juste mise en ligne que nous vous encourageons vivement à découvrir.

Lancement officiel des premières Tribus Vertes !

Un concept de team building végétal inédit. En quelques mots la Tribu Verte c’est, des collaborateurs volontaires qui souhaitent s’investir dans un projet en lien avec la nature, apportant de nouvelles connaissances et qui créé du lien autour d’un thème motivant qui a du sens : le soin des plantes ! C’est aussi des arrosoirs, un bon sécateur, beaucoup de joie et de découvertes, un rendez-vous mensuel avec nos paysagistes passionnées et surtout, des plantes vertes.

Un concept que nous sommes les premiers à proposer !

Des projets végétalisés

Main dans la main avec architectes et aménageurs.

Nous aurons aussi développé de nombreuses collaborations avec des cabinets d’architecture et aménageurs qui auront donné lieu à des projets végétalisés toujours plus fous  et sur-mesure ! 

Du mobilier à végétaliser made by Yanomami

Et la fin d’année nous aura donné l’occasion de concrétiser un projet que nous avions depuis longtemps, celui de développer des objets en bois à végétaliser made by Yanomami pour vous accompagner encore plus loin dans vos projets d’aménagements.

L'équipe s'est agrandie !

 

Pour réaliser ces changements il aura fallu déployer énergie et compétences diverses, ce qui nous aura amené à agrandir l’équipe ! Nous étions quatre début 2020, nous sommes désormais six !

I love my workspace

Certains l’auront peut-être reconnu, il s’agit de la phrase d’accroche du salon Workspace, dédié au design, au mobilier et à l’aménagement des espaces de travail, qui aurait dû se tenir les 1, 2 et 3 septembre 2020 et auquel Yanomami aurait participé pour la première année.

 

Bien que le contexte sanitaire n’ait malheureusement pas permis le maintient du salon, les enjeux liés à l’aménagement des bureaux ne sont néanmoins pas moins essentiels.

L’enjeu de l’aménagement des bureaux 

Aujourd’hui plus que jamais, créer du lien, réunir les collaborateurs sur leur lieu de travail est primordial mais en respectant les règles de distanciation physique imposées par la crise sanitaire et sans exposer ses collaborateurs. Une problématique incontournable lorsqu’il est question d’aménagement. C’est la rentrée, l’heure de retrouver ses bureaux, son espace de travail et ses collègues ; difficile après ces derniers mois, il faut réapprendre à venir sur son lieu de travail et réapprendre à l’aimer.

Comment renouer avec son lieu de travail ? Comment rendre les bureaux attrayants et rassurants ?

Une Histoire de bureaux

Aucun texte alternatif pour cette imageC’est dans les années 50 seulement que les architectes et designers se sont

intéressés à l’intérieur des bâtiments et à l’aménagement de l’espace de travail en tant que facteur de productivité.

Et c’est quelques années plus tard que s’impose à l’échelle du monde l’open-space qui reste aujourd’hui encore très majoritaire au sein des entreprises bien qu’il ait pris de nouvelles formes.

 

 

Aucun texte alternatif pour cette imageCet espace dépourvu de cloison fait aujourd’hui les frais de nombreuses accusations, augmentation du stress et exposition aux nuisances sonores, et plus récemment il va à l’encontre des règles de distanciation sociale. Il présente par ailleurs des avantages indéniables : il favorise les déplacements et l’échange entre les collaborateurs et permet d’optimiser la superficie de l’espace de travail.

Le développement des entreprises du tertiaire après la seconde guerre mondiale pousse les architectes et aménageurs à s’intéresser à une nouvelle façon de penser le bureau. C’est aux frères Eberhard et Wolfgang Schnelle que l’on doit cette idée d’un espace de travail décloisonné. Dans les années 50, ils imaginent ce qu’ils nomment le « bureau paysager », un espace ouvert, généreux et agrémenté de beaucoup de plantes pour faciliter la communication.
Aucun texte alternatif pour cette image

Jeff Goode / GETTY IMAGES

 

L’open-space n’aura pas séduit longtemps, très vite les effets délétères de ces plateaux ouverts sont décriés. La solution réside chez les collaborateurs qui travaillent dans ces lieux. Aujourd’hui grand nombre d’entreprises ont repensé leurs open-spaces en concertation avec leurs collaborateurs et ont dessiné des plateaux multi-spaces, qui offrent à chacun le choix d’un espace de travail calme ou animé. Ces nouveaux bureaux proposent une véritable mobilité à ses usagers, à la manière des coworking, les multi-spaces offrent une diversité d’espaces de travail adaptés aux besoins de chacun.

Le bureau de 2020

Aujourd’hui les chefs d’entreprise font face à une nouvelle problématique : celle liée à la crise sanitaire. Nombre d’entre eux ont dû mettre en place le télétravail, et sont aujourd’hui confrontés à la difficulté de faire revenir leurs équipes au bureau. Le télétravail n’a pas vocation à disparaître, au contraire, mais à se développer comme le lieu de la production individuelle. 

Alors plus que jamais le bureau dans lequel on se présentera moins souvent doit devenir un espace de socialisation, d’échanges et de convivialité, unpoint de rencontre entre l’entreprise et son écosystème.

Aucun texte alternatif pour cette image

Un endroit composé d’espaces variés facilitant rencontres, échanges et partages tout en respectant les règles de distanciations sociales. L’aménagement est la clef, le moyen de définir des espaces de convivialité et le végétal plus que jamais, le moyen de ré-enchanter les bureaux et de reconnecter l’homme à la nature.

Après deux mois de confinement qui pour beaucoup d’urbains s’est déroulé à l’intérieur d’appartements sans contact avec la nature, le besoin de se reconnecter à cette dernière est encore décuplé. Alors plutôt que de cloisonner, diviser ou séparer, végétalisons davantage nos bureaux, renouvelons notre rapport aux autres et à la nature. De nombreuses solutions de séparations végétales existent pour distancer sans séparer, pour éloigner tout en maintenant un lien visuel et audio.

Le végétal réunit !